Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2010

Day 06 - Favorite episode of your favorite TV show

Votre épisode préféré de votre série préféré

Ok donc ça c'est juste cruel... J'ai songé à choisir un épisode par saison, ou un par Docteur, mais finalement c'était trop compliqué alors que quand j'ai vu le titre j'ai tout de suite pensé à The Girl in the Fireplace. Il s'agit du 4ème épisode de la saison 2 et le Docteur, Rose et son copain boulet Mickey se retrouvent dans un vaisseau spatial abandonné bourré de portes spatio-temporelles donnant sur... la France du XVIIIème siècle, et plus précisément sur différentes étapes de la vie de Madame de Pompadour.

vlcsnap-117633.png

Bon dit comme ça on se croirait face au synopsis d'un des pires films d'Ed Wood, et je pense que c'est aussi ce qui fait que j'aime tout particulièrement cet épisode: l'histoire est hyper casse-gueule, et pourtant tout fonctionne avec une facilité déconcertante.

Déjà c'est visuellement un des plus beaux épisodes de la série. Peu importe si Versailles ou Mme de Pompadour ne ressemblent pas vraiment à leurs originaux, décors et costumes sont absolument magnifiques et baignent dans une fascinante lumière dorée. On passe avec une surprenante facilité de ce passé aux images crépusculaires aux lueurs clignotantes du vaisseau spatial abandonné, et les "méchants aliens" du jour, superbes automates aux rouages brillants, s'intègrent parfaitement dans cet univers. Le tout enveloppé de l'un des meilleurs thèmes musicaux de la saison...

vlcsnap-186065.png
vlcsnap-176780.png
vlcsnap-180857.png

Au dela d'une intrigue bien construite qui s'achève sur une mélancolique pirouette, et de quelques passages franchement drôles, on retient surtout l'inattendue mais émouvante relation que noue le Docteur avec Mme De Pompadour. Une relation qui durera à peine une journée pour lui, le faisant passer  en quelques heures du statut d'ami imaginaire aidant la petite fille à chasser les monstres sous son lit à celui d'amant l'accompagnant au bal, au grès de ses passages des portes spatio-temporelles, alors que de son coté elle sera hantée toute sa vie par la présence épisodique de son mystérieux "lonely angel". Bref tout ce qu'il faut pour satisfaire l'indécrotable romantique qui sommeille en chaque fan de Doctor Who (si, si, même toi là-bas). C'est également avec cet épisode que j'ai commencé à prendre conscience du talent du scénariste Steven Moffat (devenu depuis showrunner de la série) qui n'a pas son pareil pour insuffler de la poésie et de la mélancolie à ce grand show de science-fiction, et qui sait jouer comme personne avec la beauté onirique des terreurs de l'enfance (la rencontre entre le Docteur et la petite Reinette reste ainsi une de mes scènes préférées de toute la série)

vlcsnap-182594.png
vlcsnap-248445.png

Un très bel épisode donc. En vrac, parmi les autres épisodes chers à mon coeur, je citerais quand même le final de la saison 1... bon ok tous les finals sauf celui de la saison 4 (qui est très fort émotionnellement mais un peu mal ficelé à mon goût), les doubles épisodes Human Nature/The Family of Blood (où on découvre un Docteur... humain) et Silence in the Library/Forest of the Dead (qui se passe dans une bibliothèque et où l'on apprend qu'il est tout à fait raisonnable d'avoir peur du noir). Et bien sur le célèbre Blink, souvent considéré, à raison, comme le meilleur (et le plus flippant) épisode de la série. Je n'arrive pas encore trop à juger objectivement la saison 5, (que j'ai beaucoup aimé) mais ça viendra!

13:21 Écrit par Eledhwen dans Le 30 days TV meme | Lien permanent | Commentaires (2)

13/08/2010

Day 05 - A show you hate

Une série que vous détestez

Etant donné que le principe d'une série télé c'est de fidéliser son public, ce n'est pas évident d'en trouver  une qu'on déteste parce que, logiquement, si on accroche pas à une série, ben on la laisse tomber avant d'avoir le temps de vraiment la haïr, non?

Bref, après il y a des genres que j'aime moins que d'autres. Déjà je n'aime pas les séries médicales, regarder un truc où tout plein de gens se font bricoler le dedans du corps par des mecs qui sont bien plus intéressés par leur pa-ssio-nnante vie sentimentale ça ne m'intéresse pas du tout, et je ne sais pas lequel des deux aspect me donne le plus envie de vomir... La seule que j'ai réussi à suivre un peu c'est la sacro-sainte Doctor House parce qu'elle rompait justement un peu avec ce stéréotype, mais je me suis arrêtée au bout de deux saisons parce que j'en avais vraiment marre de passer mes soirées à voir des gens se faire faire des ponctions lombaires. Et parce que en dehors de House et de Wilson les personnages sont quand même pas over transcendants. Et puis parce que quand j'ai vu le noooombre d'épisodes que je devais me taper avant de rejoindre le rythme de diffusion normal ça m'a complètement déprimée. Donc voilà.

Sinon je n'aime pas non plus les séries policières genre NCIS, FBI, Esprits Criminels, Les Expert Miami/Las Vegas/Jenesaisquelbledpourri et dérivés, bref tous ces machins qui squattent une bonne majorité des prime time de la télé française. Bon il va surement y avoir quelqu'un pour me tomber dessus et me dire "naaaan mais tu devrais regarder NCIS ça a rien à voir avec Les Experts c'est grave mieux tu veras" ou le contraire, mais je m'en fou, c'est juste que ça ne me dit pas du tout. Je trouve ça glauque en fait, mais pas de la bonne façon, et ce n'est pas du tout un univers qui m'intéresse. La seule qui fait exception à la règle c'est Dexter, mais encore une fois c'est parce que le traitement y est complètement différent. Reste que je suis quand même toujours à la bourre d'une saison et demi...

Voilà, bon il doit bien y avoir d'autres trucs que je n'aime pas, mais je ne suis pas non plus complètement masochiste: quand je tombe sur un truc qui me saoûle, ben je zappe...

16:44 Écrit par Eledhwen dans Le 30 days TV meme | Lien permanent | Commentaires (6)

12/08/2010

Day 04 - Your favorite show ever

Votre série préférée de tous les temps

Doctor Who

25840_380475436765_47531376765_4309375_5883426_n.jpg

Le Docteur est un Time Lord, un extra-terrestre qui voyage dans le temps et l'espace à bord d'un vaisseau en forme de cabine téléphonique de police, le TARDIS. Passionné par la Terre et la race humaine, il est accompagné dans ses aventures par des terrien(ne)s qu'il ramasse en cours de route...

Aloooors... Comment parler de mon amour pour cette chose de manière à peu près cohérente et avec des expressions plus construites que "gniiiii" et "aaaaaaaaaaw" ?

Déjà c'est une série un peu... spéciale. C'est très très british, à la fois absurde, limite parodique parfois, et en même temps sérieux, voire même fréquemment assez sombre. C'est fait de bric et de broc, et pourtant souvent visuellement très soigné, surtout ces derniers temps (je crois que c'est pour moi un des gros points positifs de la saison 5, les images sont tout simplement sublimes, et ce pour tous les épisodes, alors que c'était parfois un peu inégal avant). C'est une série qui me fait terriblement rire et qui en même temps me fait chialer à mort comme la sale fleur bleue que je prétends ne pas être (j'ai dû mettre 3 jours à me remettre de la fin de la saison 4, et je ne parle même du dernier épisode du Nouvel An...). C'est une série familiale anglaise quoi, avec assez de niveaux de lecture pour satisfaire autant les gosses fans d'aliens moches que les adultes plus portés sur le potentiel critique et philosophique de la science-fiction (mais qui ont eu aussi tout à fait le droit d'aimer les aliens moches...), et c'est cet équilibre qui en fait, pour moi, une très grande série, mais c'est aussi ce qui fait que beaucoup de gens ont du mal à la "comprendre".

A la base je ne suis vraiment pas fan de science-fiction, mais je prends plus Doctor Who comme un conte, comme une série d'aventures que comme de la SF pure, et elle aborde vraiment les aspects du genre qui m'intéressent le plus (les voyages dans le temps, une certaine critique de notre monde à travers des représentation rarement très funky du futur...) Et puis c'est une série où on voyage dans le temps quoi, et ça c'est un peu un de mes gros méga fantasmes depuis toujours. Et je peux vous dire que quand, dès le 3ème épisode, je me suis retrouvée à chasser des alien-fantômes avec Dickens dans le Cardiff de 1869, j'ai trop frôlé l'extase tellement j'étais heureuse d'enfin découvrir une série pareille.

Amy tardis 3.JPG

Voilà, il y a de l'émotion, de l'aventure, et des scénarios excellents. C'est parfois simplement jouissif (j'aime bien les petits épisodes légers à la Smith and Jones et autres Partners in Crime, et tous les voyages dans le passé me ravissent au plus haut point), parfois extrêmement brillant (en vrac, je suis toujours terriblement bluffée par Blink, Midnight, ou, dans un autre genre, le récent et fort génial et sensible Vincent and the Doctor), et souvent les deux, mais ça reste toujours follement divertissant. Et puis c'est une série dont j'aime bien les "valeurs", ce qui mine de rien n'est pas si fréquent (on peut très bien s'éclater devant How I Met Your Mother tout en se disant que Ted il est quand même grave flippant et qu'on aimerait pas être à la place de la Mother...) Le Docteur est un des rares héros d'action à refuser la violence et à préférer essayer de discuter plutôt que de butter tout le monde ou d'appeler l'armée (c'est évidemment plus compliqué que cela parce que si il était tout blanc ça serait un peu chiant, mais c'est assez rafraîchissant... Puis je veux pas dire "gnagna la violence dans les films c'est maaaaal" mais voilà, de temps en temps, ça change). Le ton est à la fois assez pessimiste (il n'est pas rare que les aliens se révèlent être bien moins flippants que les humains...) et en même temps très humaniste. La série a ce don de développer, parfois juste le temps d'un épisode, des personnages crédibles et profonds, même au milieu des situations les plus absurdes qui soient. C'est ainsi que l'on a enfin droit à des héroïnes de récits d'aventures dignes de ce nom! Pas question pour les compagnes du Docteur (du moins, la plupart...) de rester dans un coin à pleurnicher en attendant qu'il vienne les sauver, mais ce ne sont pas non plus des super-héroïnes invincibles, juste des filles normales, avec une famille, des rêves, des peurs, et autant de bonnes raisons de partir avec le Docteur que de rester chez elles... Elles ont d'ailleurs chacune une relation particulière avec lui et l'admirent autant qu'elles n'hésitent pas à lui tenir tête ou à lui désobéir (le jour où une compagne comprendra le concept du "don't wander off!" sera un jour bien funeste...). Au final, elles ont autant une bonne influence sur lui que lui sur elles (même si elles ont tendance à payer très chers leurs quelques mois de "bonheur" à bord du TARDIS...)

Bref, je pourrais aussi vous parler de la sublime musique de Murray Gold, des acteurs et actrices tous parfaits et de mon amour immodéré pour les cheveux de David Tennant, mais je vais m'arrêter là, et me contenter de dire que j'aiiiiime cette série. :D

New Earth2.png

12:37 Écrit par Eledhwen dans Le 30 days TV meme | Lien permanent | Commentaires (4)